La Coopétition

Certaines entreprises ont estimé qu’il était préférable de créer de nouveaux espaces sans concurrent plutôt que de livrer une bataille sans merci face à des adversaires de plus en plus redoutables, de toutes tailles et de tous horizons.
D’autres entreprises ont estimé que le plus important n’était pas de « mettre à terre » son ennemi mais d’augmenter leurs parts de marché, le nombre de clients et les bénéfices, quitte à s’allier avec ses adversaires. 
Si une alliance avec un concurrent permet à des entreprises de développer conjointement leurs performances, pourquoi ne pas s’y engager ?
Coopétition et complémentarité des compétences
La première finalité de la coopétition consiste à conjuguer deux savoir-faire d’entreprises concurrentielles afin de donner naissance à un produit ou un service commun dont l’affichage vis-à-vis du client final pourra être soit une enseigne partenariale, soit demeurer sous l’apparence des deux enseignes.

Au-delà de la complémentarité et de l’avantage concurrentiel que procure une alliance pour les entreprises concurrentes partenaires, la coopétition peut également avoir comme finalité de permettre à des concurrents de réduire leurs coûts de fonctionnement.

 


Comment adopter la « coopétition attitude » ?
Vous l’avez compris, la coopétition suppose d’adopter de nouveaux modes de pensée :
- Il est parfois pertinent de bénéficier d’un savoir-faire d’un concurrent pour s’unir et développer la complémentarité en vue de créer un nouveau marché.
- S’allier à un concurrent direct peut permettre de partager à terme une position de leader et laisser loin derrière les autres concurrents.
- Il peut être plus bénéfique pour moi de s’allier à un concurrent pour gagner conjointement plus de parts de marché.
Et plus généralement, une nouvelle philosophie : « Nous sommes plus fort à plusieurs que tout seul ».
Les crises financières successives, l’accélération des rythmes de changement de notre société et l’évolution des besoins des consommateurs malmènent les entreprises et les obligent à se réinventer en permanence.
Selon l’économiste James Surowiecki, un groupe de personnes d’intelligence moyenne aura une meilleure idée que le plus intelligent des Hommes. La coopétition permettra à une entreprise, par les échanges d’idées et de savoir-faire avec son concurrent, de donner naissance à une nouvelle offre qu’elle n’aurait certainement pas pu initier toute seule.
Les stratégies de coopétition, par les forces qu’elles unissent, peuvent permettre à deux concurrents de passer d’une stratégie défensive (réduction des coûts) à une stratégie conjointe plus « offensive » afin de créer plus de valeur (exploration d’un nouveau marché par exemple) et se différencier.

Panorama d'approches modernes en management

La bôite à outils des managers

Connaitre les techniques de management efficaces

Nos recommandations de livres

Connexion