Les risques liées à l'utilisation d'Objets Connectés

Le traitement massif des données obtenues par les objets connectés s'inscrit dans le phénomène du Big Data, qui soulève de nombreuses inquiétudes en matière de sécurité. Dès lors, ces ensembles de données, notamment sensibles car souvent relatives à la santé ou au bien-être de l'utilisateur, courent le risque potentiel d'être rendues accessibles à des tiers mal intentionnés ou de porter atteinte à la vie privée des personnes concernées.

Si une de nos clés privées est détenue par quelqu’un d’autre, il y a alors possibilité d’usurpation de l’identité d’un appareil et de décryptage des données. Le pirate pourrait ainsi avoir accès à des informations personnelles comme les identifiants d’un compte.
Pourquoi nos clés ne sont-elles pas mieux protéger ? C’est uniquement pour faciliter le travail des fabricants qui utilisent es mêmes outils, interfaces et lignes de codes.

Par ailleurs, les technologies permettant la géolocalisation, si elles offrent aux individus une avancée certaine en matière de services, posent toutefois la question de la traçabilité des personnes

 

Que peut-on faire ?

Les vendeurs devraient déjà s’assurer que chaque appareil utilise des clés cryptographique de manière unique et aléatoire. Les fabricants devraient veiller à ce que l’accès à distance soit impossible. Enfin les utilisateurs finaux devraient changer les clés d’accueil et les certificats de l’appareil.

Selon le cabinet de conseil McKinsey, les objets connectés devraient représenter d'ici 2025 entre 2700 et 6200 milliards de dollars de valeur ajoutée pour l'économie mondiale2.

Connexion