• Wiinnz
  • Revue de presse
  • Mobilié
  • La ville numérique au service d'une mobilité intelligente ?

La ville numérique au service d'une mobilité intelligente ?

La ville numérique et interactive facilitera la collecte et la diffusion d’informations en temps réel, partout et pour tous supports, Internet ou de téléphonie mobile. Ainsi grâce à des logiciels, des capteurs ou des outils de simulation ou de modélisation, la gestion des flux urbains (circulation, pollution…) va connaître une véritable révolution. Les nouvelles technologies du numérique contribueront ainsi à optimiser les trajets des citadins en leur permettant de combiner ou de partager plusieurs moyens de transport, automobile, tramway, bus, vélo…

Les applications des données publiques sur Smartphone émergent

Sites Internet et applications mobiles pour smartphones fleurissent afin de faciliter les déplacements des citoyens en ville. « Le téléphone portable devient l’assistant personnel de mobilité. Il permettra bientôt à tout usager de gérer la complexité de son trajet grâce un large choix de modes de transport. Covoiturage, autopartage, pratique du vélo et utilisation des transports collectifs montent en puissance d’année en année grâce à l’essor des supports numériques mis à la disposition des usagers. Ces sources d’informations publiques, associant données en temps réel et géolocalisation, permettent de découvrir les parcs à vélos et parcs automobiles les plus proches, de mettre en relation conducteurs et passagers pour des trajets de covoiturage ou d’assurer une information très complète sur les bus, cars, métros et tramways (lignes, horaires et trajets préférentiels).

Le Grand Lyon veut une plateforme unique d’informations sur la mobilité

La communauté urbaine du Grand Lyon (qui regroupe 58 communes et totalise 1,2 millions d’habitants) souhaite regrouper sur une seule plateforme Internet toutes ses informations sur la mobilité à destination des usagers. Les habitants de l’agglomération lyonnaise doivent en effet encore s’informer des divers services de mobilité qu’offre la ville, de vélos et d’automobiles en libre-service, Vélov’ et Autolib, ou du trafic des transports en commun, sur des sites Internet dédiés et séparés. « L’objectif est de donner aux usagers sur un site Internet unique, toutes les informations nécessaires en temps réel des divers modes de mobilité disponibles qui leur permettront de choisir leurs parcours et de les optimiser. 

Singapour prévoit sa circulation avec une précision de 90%

A Singapour, les contrôleurs routiers reçoivent déjà des données en temps réel par des capteurs afin de modéliser et de prévoir des scénarios de circulation avec une précision de 90 % !
Ces prévisions sont transmises une heure avant la formation des embouteillages, sur les panneaux routiers électroniques mais aussi sur le système GPS de chaque automobiliste. 
Cette circulation intelligente est permise grâce à un logiciel de modélisation prédictive du trafic développé par IBM. Alimenté en temps réel avec les données des caméras et capteurs disposés sur les routes, renseigné également avec les prévisions météo, le système confronte ensuite ces informations avec un historique du trafic.

Stockholm adopte une mobilité plus intelligente

 Les données recueillies à partir des systèmes GPS des taxis de la ville, mais aussi des capteurs de trafic et de pollution et des informations météorologiques, sont traitées par le logiciel d’IBM InfoSphere Streams, système pionnier dans la technologie de streaming analytics. Les informations sur la circulation, sur les transports ferrés et sur la météo qui sont analysées permettent au système de fournir les temps de déplacement prévus en voiture et en transports publics. La ville et ses habitants reçoivent ainsi des informations en temps réel sur les flux de circulation, les temps et les meilleures options de déplacement.

Smart Cities : les villes sont-elles (vraiment) intelligentes ?

 

Connexion